o Carte

Actualités des parcs

06.02.2019

Les parcs suisses s’engagent vers un tourisme pour tous

La question de l’accessibilité à tous dans le tourisme continue à être négligée. Une nouvelle initiative soutenue par des acteurs de renom dans le tourisme suisse propose d’y remédier – et les parcs y participent ! Le projet vise à mettre systématiquement à la disposition de la grande majorité des personnes concernées les informations dont elles ont besoin tout au long de la chaîne des services touristiques. Il incombe ensuite à chaque personne de les évaluer individuellement.

L'année 2019 verra le concept être perfectionné, testé et adaptés aux besoins des groupes concernés. L'Association Suisse sans obstacles coordonne le projet et plusieurs partenaires feront partie du pilote, dont notamment Zürich Tourismus, le Réseau des Parcs suisses, Davos Kloster Tourismus, les Pilatus Bahnen ou la Compagnie de navigation sur le lac des Quatre-Cantons. À partir de 2020, l'initiative sera déployée à plus grande échelle.

Lire l'article de la FST

31.01.2019

Pour un tourisme accessible à tous

Qu'est-ce que ça fait de vivre et de se déplacer avec un handicap ? Que peuvent faire les destinations touristiques pour aider les personnes en situation de handicap à voyager, à profiter d'un séjour dans leur région et à tirer parti des possibilités touristiques ? Les employés des parcs et des organisations touristiques ont abordé ces questions lors de deux conférences en janvier.

Le Réseau des parcs suisses a organisé les deux manifestations en collaboration avec l'organisation Procap. L'objectif est que chaque parc apprenne comment développer et améliorer le tourisme accessible dans sa région. Le Réseau des parcs suisses est membre de l'Association pour une Suisse sans obstacles, qui promeut le tourisme accessible en Suisse et a été fondée fin 2016.

L'engagement du Réseau a été honoré l'année dernière par la fondation « Denk an mich ».

20.12.2018

Le Parc naturel Thal repart pour 10 ans

Les neuf communes du Parc naturel Thal se sont prononcées en faveur du Parc pour les 10 prochaines années !

Les neuf communes membres du Parc naturel Thal se sont clairement prononcées en faveur du renouvellement de la charte du parc, et donc de la pérennisation de ce dernier pour les dix prochaines années, lors des assemblées communales des dernières semaines. Un résultat réjouissant et remarquable, qui témoigne du bon travail de toute l'équipe. 

À propos du Parc

04.12.2018

La gestion du danger d’avalanche et l’art de la construction en pierre sèche reconnus par l’UNESCO !

Fin novembre 2018, l’UNESCO a inscrit la gestion du danger d’avalanche ainsi que l’art de la construction en pierre sèche sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Ces différents savoir-faire sont particulièrement répandus dans les parcs suisses de l’Arc alpin et de l’Arc jurassien.

La candidature de la gestion du danger d'avalanche a été soumise par l'Autriche et la Suisse. L'art de la construction en pierre sèche a été proposé par Chypre, la Croatie, la France, la Grèce, l'Italie, la Slovénie, l'Espagne et la Suisse.
Cette reconnaissance internationale est un beau témoignage de l'importance accordée à ces traditions vivantes, ainsi qu'à leurs porteurs, pour le développement culturel, social et paysager des régions concernées.

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité

 

15.11.2018

Les parcs régionaux attirent les touristes

Les parcs naturels régionaux apportent à leur région une forte valeur ajoutée touristique : ce sont les résultats d’une étude publiée par l’EPF Zürich, réalisée en partenariat avec le Réseau des parcs suisses et soutenue par le Secrétariat d’État à l’économie SECO. Par rapport aux fonds publics investis par la Confédération, le canton et les communes, la valeur ajoutée touristique induite par les parcs est de 1,5 à 6 fois supérieure.

Dans le cadre de cette étude, des sondages auprès des visiteurs ont été menés pendant une année dans les parcs naturels Binntal, Ela, Gantrisch et Jura vaudois. Celle-ci montre que les visiteurs se rendent principalement dans les parcs pour faire de la randonnée dans des paysages magnifiques et calmes et profiter de la nature intacte.


Ces résultats nous permettent de conclure qu'il existe un potentiel important pour la création d'offres qui intègrent des activités payantes et des nuitées. Si ces offres plaisent aux visiteurs, cela générera plus de demande dans le parc grâce au bouche-à-oreille, source d'information la plus importante pour les visiteurs. Ces offres doivent aussi être visible sur internet et bien présentées. Un autre potentiel réside dans l'expansion des transports publics ce qui permettra aussi de réduire la part d'arrivées en voitures.


Voir l'étude

10.10.2018

Les délicieuses spécialités des parcs suisses à Slow Food et Goûts et Terroirs

Le Salon des Goûts et Terroirs (31 octobre au 4 novembre) à Bulle et le Slow Food Market (16 au 18 novembre) à Zurich approchent à grand pas ! Les parcs suisses présentent leurs produits aux deux salons.

Des lentilles biologiques du Parc naturel régional Schaffhouse au pain aux pépins de raisin du Parc naturel Pfyn-Finges en passant par la fondue à la Tête de Moine du Parc régional Chasseral, venez nous rendre visite à Bulle et à Zurich et plongez dans les paysages de goût des parcs suisses !

En savoir plus

24.08.2018

« Parcs suisses pour tous » récompensé par DENK AN MICH

Les parcs suisses s’engagent pour un tourisme durable, inclusif et social avec l’objectif de permettre à chacun-e de profiter de la nature. Pour cela, ils améliorent les informations sur l’accessibilité, proposent des formations continues à leurs collaborateurs et partenaires et développent des offres accessibles pour toutes et tous. Dans le cadre de leurs 50 ans, la fondation DENK AN MICH a récompensé l’engagement des parcs suisses en leur accordant un prix de CHF 50'000.-. Neuf autres projets ont aussi été primés.

Les parcs suisses se réjouissent de ce prix et continuent à s'engager pour que tout le monde puisse découvrir et passer des moments dans les plus belles régions de notre pays.

Communiqué de presse (en allemand)

Les projets primés  (en allemand)

Film : les parcs pour tous (en allemand)

23.08.2018

Journée de la montagne avec le 4ème marché des parcs suisses

Une fête populaire avec la participation des parcs suisses et le patrimoine mondial suisse de l'UNESCO aura lieu le 31 août 2018, de 10 à 19 heures, sur la Place fédérale à Berne. La journée de la montagne avec le 4ème marché des parcs suisses est un festival pour les amateurs de la nature et des produits du terroir. Pour célébrer son 75ème anniversaire, le Groupement suisse pour les régions de montagnes (SAB) s'est associée au Réseau des parcs suisses et aux sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Suisse.

De nombreux délices culinaires attendent les visiteurs, dans les stands proposés par les parcs suisses. Des plats, tels que le Pizza à la farine de pépins de raisin, le choléra ou la raclette, accompagnés de jus de fruits, de bières et de vin, devraient satisfaire chaque visiteur.
Par le biais d'attractions ludiques et interactives, les trois organisations démontreront leur engagement en faveur des régions de montagnes et des espaces ruraux. Plusieurs animations musicales sont aussi prévues : 

  • Formation de cors des Alpes Oberaargau 11.40, 14:00 et 16.00 heures
  • Groupe d'art traditionnel « Arc-en-ciel » d'Evolène 13.00 et 15.00 heures
  • Troubas Kater 17.00 heures
10.06.2018

Le Parc National du Locarnese a échoué

Seules 2 des 8 communes ont approuvé en votation le Projet de Parc National du Locarnese (TI) aujourd’hui, ce qui signifie que le projet a échoué. Suite à ce refus et au rejet du Parc Adula (GR/TI) en 2016, le Réseau des parcs suisses considère que la création d’un parc national dans le cadre de la législation actuelle n’est pas réaliste et demande au Conseil fédéral de prendre des mesures appropriées.

Aujourd'hui, la population des communes d'Ascona et Bosco Gurin a approuvé le Projet de Parc National du Locarnese, tandis que celle des communes de Brissago, Centovalli, Losone, Onsernone, Ronco s/Ascona et Terre di Pedemonte l'ont rejeté. Ce résultat clair signifie que le second projet de création d'un parc national de nouvelle génération a échoué. S'étendant sur quinze ans, la phase de création se termine donc abruptement et une perspective d'avenir porteuse d'espoir disparait pour les nombreux défenseurs du projet.

Le Parc National du Locarnese est un projet qui a mis sur pied l'idée de parc national sous une forme aussi adaptée que possible à ses habitants. Suite au vote négatif de ces derniers, le Réseau des parcs suisses considère que la création d'un nouveau parc national dans le cadre de la loi actuelle n'est pas réaliste, d'autant plus que le Parc Adula avait déjà été rejeté dans les urnes en novembre 2016.

Pour cette raison, le Réseau des parcs suisses demande au Conseil fédéral de développer un concept qui explicite le potentiel des aires de protection étendues en Suisse. Cette évaluation du potentiel est pertinente et nécessaire tant au niveau économique qu'écologique. Les régions naturelles emblématiques sont le capital et le moyen de subsistance les plus importants pour le tourisme rural en Suisse ; les parcs nationaux constituent un symbole de ces valeurs économiques à l'échelle mondiale. Ils représentent parallèlement des espaces clés pour la préservation de la biodiversité. À cet égard, le Conseil fédéral a le devoir de montrer comment la Suisse entend atteindre les objectifs d'Aichi, qui sont de consacrer 17% de la superficie du pays aux zones protégées.

Le concept doit définir des pistes qui montrent comment la Suisse veut traiter ses espaces naturels emblématiques et quel rôle est dédié à l'instrument qu'est un parc national.

Suite à ce vote négatif, le Projet de Parc National du Locarnese devrait raisemblablement conserver son statut de parc candidat jusqu'à la fin de l'année. Le Canton du Tessin décide de la manière dont le projet se termine.

17.05.2018

Les six Parcs de l’Arc jurassien inaugurent La Route Verte

Le 17 mai, les six Parcs naturels régionaux de l’Arc jurassien ont inauguré officiellement La Route Verte, un nouvel itinéraire de vélo électrique qui relie Schaffhouse à Genève en sept étapes. A chaque étape, l’on peut découvrir un paysage vivant dont l’histoire est racontée par une personnalité engagée comme un vigneron, un éleveur de chevaux ou un luthier. Avec La Route Verte, les Parcs proposent des vacances actives et écologiques tout en créant un pont culturel entre la Suisse alémanique et la Romandie.

De Schaffhouse à Genève en vélo électrique à travers les plus beaux paysages de l'Arc jurassien : voilà la promesse de La Route Verte, une nouvelle expérience touristique d'envergure nationale qui passe par les six parcs naturels régionaux Schaffhouse, Jura argovien, Thal, Doubs, Chasseral et Jura vaudois. 

Situé à 95% sur des routes SuisseMobile, cet itinéraire vélo positionné e-bike emmène le visiteur à la découverte de six parcs naturels régionaux sur une semaine complète ou par tronçons de quelques jours, que chacun peut organiser à sa guise. Chaque étape met en avant un élément paysage typique et le raconte à travers le regard d'une personnalité engagée qui y travaille au quotidien, comme le vigneron du Blauburgunderland schaffhousois, l'éleveur de chevaux des franches-montagnes ou les luthiers des épicéas de résonance dans la forêt du Risoud, dans le Parc du Jura vaudois. Ces histoires permettent de raconter tout le travail nécessaire pour entretenir et cultiver les richesses des Parcs naturels régionaux et ainsi de sensibiliser les visiteurs.

Vidéo

Informations détaillées: www.larouteverte.ch