o Carte

Catégories & missions

Chaque parc est unique
Il existe en Suisse quatre catégories de parcs, auxquelles correspondent des responsabilités et des objectifs précis.
Superficies minimales
Parcs nationaux

Zone centrale :
Dans les Alpes : min. 100 km2
Dans le Jura et au Sud des Alpes : min. 75 km2
Sur le plateau : min. 50 km2

Zone périphérique :
Entoure la zone centrale si possible d'un seul tenant.

Parcs naturels régionaux

Pas de répartition des zones.
Superficie totale : min. 100 km2
En principe, tout le territoire d'une commune fait partie du parc.

Parcs naturels périurbains

Zone centrale :
Min. 4 km2

Zone de transition :
Min. 2 km2

 

 

Les 4 catégories en bref

Fondé en Engadine en 1914, le Parc National Suisse (Parc Naziunal Svizzer) a une longue histoire. Il est régi par une base légale qui lui est propre.

Les parcs développés depuis 2008 sont quant à eux régis par la Loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage (LPN). Ils comprennent trois catégories : les parcs nationaux, les parcs naturels régionaux et les parcs naturels périurbains.

Le Parc National Suisse

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Parc National Suisse est un territoire sauvage qui rempli les exigences internationales les plus sévères en matière de zones protégées.

Outre la faune et la flore, le tourisme profite aussi des règles de protection sévères de ce territoire sauvage. Une nature quasiment intacte et l'observation des animaux - une expérience inoubliable - attirent de nombreux visiteurs.

Responsabilités :

  • Laisser la nature à elle-même.
  • Promouvoir l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.
  • Permettre la recherche.

Les parcs nationaux

Un parc national comprend une zone centrale et une zone périphérique. Dans la première, la nature est laissée à elle-même. Dans la seconde, les paysages culturels sont préservés et mis en valeur de manière durable. Les activités économiques y sont encouragées.

Outre la faune et la flore, le tourisme profite aussi de la protection de la zone centrale. Une nature quasiment intacte et l'observation des animaux - une expérience inoubliable - attirent de nombreux visiteurs. Dans la zone périphérique, les activités économiques durables sont encouragées.

Responsabilités :

Dans la zone centrale :

  • Laisser la nature à elle-même.

Dans la zone périphérique :

  • Supprimer les atteintes pouvant nuire à la zone centrale.
  • Mettre en valeur durablement les paysages culturels.
  • Soutenir le développement économique durable.

Dans tout le parc :

  • Promouvoir l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.
  • Permettre la recherche.

Les parcs naturels régionaux

Les parcs naturels régionaux conservent et valorisent leurs paysages culturels traditionnels. Ils stimulent la création de valeur selon les principes du développement durable : par exemple, une nature intacte et de beaux paysages sont une valeur ajoutée pour le tourisme. Enfin, ils encouragent l'agriculture et la production locale.

Responsabilités :

  • Conserver et mettre en valeur les paysages naturels et culturels.
  • Soutenir l'économie durable.
  • Promouvoir l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.

Les réserves de biosphères ont une responsabilité supplémentaire :

  • Permettre la recherche

Les parcs naturels périurbains

Situés à proximité des centres urbains, les parcs naturels périurbains offrent à la faune et à la flore indigènes un milieu naturel préservé, et aux visiteurs une chance unique de vivre cette nature - notamment par le biais d'activités de découverte dans la zone de transition.

Responsabilités :

Dans la zone centrale :

  • Laisser la nature à elle-même.

Dans la zone de transition :

  • Supprimer les atteintes pouvant nuire à la zone centrale.
  • Développer des offres d'activités de découverte de la nature.

Dans tout le parc :

  • Promouvoir l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.