o Carte

International

Les parcs suisses dans l'environnement international
Quelle que soit leur catégorie, les parcs sont aujourd’hui un instrument essentiel pour sauvegarder la biodiversité, partout dans le monde.
Réseaux nationaux
Échanges avec les organisations partenaires dans les pays francophones et germanophones.

Les échanges se déroulent dans le cadre de rencontres informelles.

Les critères internationaux

Les zones protégées répondent aux critères internationaux de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). La législation suisse sur les parcs ne se base pas sur les zones protégées mais applique les catégories suivantes de l'UICN :

  • Pour le Parc National Suisse : la catégorie Ib
  • Pour les parcs nationaux de nouvelle génération : la catégorie II
  • Pour les parcs naturels régionaux : les catégories V et VI
  • Pour les parcs naturels périurbains : la catégorie II

Les directives de l'UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) s'appliquent également au niveau international.

  • Trois parcs sont également des biosphères de l'UNESCO - sur l'ensemble (UNESCO Biospähre Entlebuch) ou une partie de leur territoire (le Parc National Suisse et la Biosfera Val Müstair).

La Suisse possède également des patrimoines mondiaux naturels et des patrimoines mondiaux culturels, deux catégories de l'UNESCO. Comme aucun patrimoine n'est un parc, ils n'apparaissent pas sur les cartes dédiées à ces derniers.

Les catégories de l’UICN

Catégorie Ia / Ib : Réserve naturelle intégrale / Zone de nature sauvage
Espace administré principalement à des fins de recherche scientifique ou de protection de vastes écosystèmes intacts.

Catégorie II : Parc national
Aire protégée, administrée principalement dans le but de préserver les écosystèmes et aux fins de récréation.

Catégorie III : Monument naturel
Aire protégée, administrée principalement dans le but de préserver des éléments naturels spécifiques.

Catégorie IV : Aire gérée pour les habitats et les espèces
Aire protégée avec interventions ciblées en ce qui concerne la gestion.

Catégorie V : Paysage terrestre ou marin protégé
Aire protégée, administrée principalement dans le but d'assurer la conservation de paysages terrestres ou marins et aux fins récréatives.

Catégorie VI : Aire protégée de ressources naturelles gérées
Aire protégée, administrée principalement aux fins d'utilisation durable des écosystèmes naturels.

Les catégories de l’UNESCO

Réserve de biosphère
Il s'agit d'une zone modèle conciliant le développement écologique, social et économique. Elle est structurée en trois secteurs : une zone de protection renforcée appelée « aire centrale », une zone où les activités humaines durables sont tolérées et une « aire de transition » comprenant des activités socio-économique.

Patrimoine mondial naturel
L'UNESCO octroie le titre de patrimoine mondial aux territoires dont les Etats se sont portés candidats et qui remplissent les critères suivants :

  • Représenter des phénomènes naturels ou des aires d'une beauté naturelle et d'une importance esthétique exceptionnelle.
  • Présenter des exemples éminemment représentatifs des grands stades de l'histoire de la Terre, dont le développement de la vie, des grands processus géologiques encore en formation ou des monuments géomorphologiques ou géophysiques exceptionnels.
  • Etre des exemples éminemment représentatifs de processus écologiques et biologiques en cours dans l'évolution et le développement des écosystèmes terrestres, maritimes, côtiers et d'eau douce, ainsi que de la flore et de la faune.
  • Contenir les habitats naturels les plus représentatifs et les plus importants pour la conservation in situ de la diversité biologique, y compris celle des espèces menacées qui ont une valeur universelle extraordinaire pour des raisons scientifiques ou liée à leur conservation.

Patrimoine mondial culturel
L'UNESCO octroie le titre de patrimoine mondial aux territoires dont les Etats se sont portés candidats et qui remplissent les critères suivants :

  • Représenter un chef-d'oeuvre du génie créateur humain.
  • Témoigner d'un échange d'influences considérables pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l'architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages.
  • Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue.
  • Offrir un exemple éminent d'un type de construction ou d'ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l'histoire humaine.
  • Etre un exemple éminent d'établissement humain traditionnel, de l'utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, qui soit représentatif d'une culture (ou de cultures), ou de l'interaction humaine avec l'environnement, spécialement quand celui-ci est devenu vulnérable sous l'impact d'une mutation irréversible.
  • Etre directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des oeuvres artistiques et littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle.
Réseaux internationaux

Sur le plan international, les organisations suivantes jouent un rôle décisif pour les parcs et leurs activités :

Le Réseau des parcs suisses est un membre actif de ces trois organisations.